Hans Holbein

Les plus belles histoires sont celles que l'on brode

Hans Holbein peintre
(1498 - 1543)


Hans Holbein le jeune est un peintre et graveur allemand, né à Augsbourg en 1498 et décédé å Londres le 29 novembre 1543.


Portrait de Hans Holbein le Jeune

Fils du peintre Hans Holbein l'ancien, il débuta sa carrière comme aide dans l'atelier de son père. En 1515, sa famille se fixa à Bâle, haut lieu de l'humanisme où il se lia avec Erasme. Il séjourna à Lucerne, en Italie puis en France. De 1516 à 1526, travaillant pour la haute bourgeoisie commerçante, il réalisa des portraits, compositions religieuses, décorations murales, cartons de vitraux et des gravures. Influencé par Grünewald, son style s'ouvrit aux nouvelles conceptions de la Renaissance italienne.

En 1526, il partit pour Londres. Recommandé par Erasme, il rencontra Thomas More, dont il fit le portrait. Il séjourna jusqu'en 1528 en Angleterre où il se fixa définitivement en 1532, laissant sa famille à Bâle.

Cette époque constitua l'apogée de sa carrière. Il éxécuta Les Ambassadeurs en 1533.


Peintre de la cour anglaise

En 1536, il fut nommé peintre-valet de chambre d'Henri VIII et devint en peu de temps le portraitiste officiel de la cour d'Angleterre, tout en menant des activités très diverses : miniatures, oeuvres décoratives. En 1543, en pleine gloire, il mourut de la peste.


Portraitiste et dessinateur

Portraitiste de génie, recherchant derrière les apparences les expressions signifiantes des visages. Ses portraits très précis, à la fois sévères et d'une grande fermeté, représentent souvent ses modèles à mi-corps, entourés de leurs instruments de travail. Une grande attention est toujours accordée aux matières (manteau bordé de fourrure, gants, broderies) et l'éclairage fait ressortir le visage et les mains et accentue l'aspect solennel du sujet. Holbein a un goût délicieux dans ses dessins. Il dessine à la pointe comme on grave. Son trait est d'une délicatesse et d'une précision unique.

Portrait de la famille de Hans Holbein